Nos domaines de formation

Risque aspergillaire

L'Aspergillus est un champignon qui, en se développant, produit des millions de spores qui sont véhiculées par l'air et inhalées par tous les individus. Chez des sujets immunodéprimés, ces spores causeront une maladie appelée aspergillose. L'aspergillose invasive est l'une des principales causes de mortalité par infection fongique à l'hôpital.
Afin de prévenir le risque « aspergillaire », préalablement à la réalisation de travaux ou interventions générant et / ou mettant des poussières en suspension, toutes les mesures utiles devront être prises afin d'écarter tout danger de contamination aéroportée. Des installations, des équipements, par manque d'entretien, défaillances... présenteront des risques identiques.
Au cours de cette formation seront présentés la nature des travaux à risque, leur situation, les patients et services concernés, permettant d'établir un diagnostic du niveau de risque et de mettre en place les mesures adaptées.

OBJECTIFS

Etre en mesure d'élaborer un diagnostic du niveau de risque aspergillaire
Connaître les mesures préventives à mettre en œuvre
Savoir gérer le risque aspergillaire

 

PROGRAMME

L'agent infectieux

Les aspergillus / aspergillose : définition, les réservoirs, mode de dissémination...
Particularité des risques pendant des travaux

L'aspergillose invasive nosocomiale

Les patients à risque : recensement des patients immunodéprimés et / ou des services à risque
La transmission à l'homme est presque toujours aérienne, par inhalation, mais d'autres localisations par inoculation directe ont été identifiées...
L'air ambiant : les causes de risques infectieux liées à l'air : internes et hors services cliniques

Cadre réglementaire et recommandations

Responsabilité juridique des acteurs
Décret 2001-671 du 26 juillet 2001) sur les infections nosocomiales liées à l'environnement
Le guide de l'AP HP : aspergillose et travaux hospitaliers - 1993
Prévention du risque aspergillaire chez les patients immunodéprimés - conférence de consensus SFHH – 2000

Constitution d'une cellule travaux

Cette cellule multidisciplinaire met en place les mesures de protection correspondantes au risque.

Démarche diagnostic du niveau de risque :

L'étude d'impact du risque infectieux
L'évaluation des mesures mises en œuvre : ZAC et autres zones
Le classement ISO de l'empoussièrement
La classification des filtres pour les centrales de traitement d'air
Typer les travaux : Type I : travaux d'extérieurs / Type II : travaux de gros œuvre dans un bâtiment / Type III : Travaux d'aménagement dans un bâtiment
Localiser les travaux à proximité, éloignés....des patients ou services à risque
Evaluer le niveau de risque à l'aide d'une cotation : 1, 2, 3, 4, 5

Les mesures de prévention :

Les niveaux de risque et les types de travaux
La traçabilité des interventions à risque
La gestion d'une situation de crise
Isolement de la zone de chantier : Les mesures peuvent être minimales ou maximales...
Mesures de protection spécifiques à mettre dans un service à risque : Celles-ci nécessitent souvent une collaboration entre services de soins et services techniques.
Elaboration d'une fiche diagnostic comprenant : Le type de travaux, durée, localisation, niveau de risque, description des mesures avec les responsables identifiés (présentation d'un modèle).
Information et suivi de l'application des mesures
Une information sur le respect des mesures doit être réalisée
Le suivi du maintien des mesures est effectué par des personnels identifiés

Les prestations courantes au sein des services cliniques

Information – tenue vestimentaire – lavage des mains – équipements d'intervention – barrières de protection - gestion des particules et des déchets – évaluation sanitaire des prestations – consignation des prestations.
Les installations aérauliques : équipements – entretien - nettoyage et désinfection – clause « sanitaire » et cas de prestations sous-traitées.

Stratégie de réouverture de la zone de chantier

Des actions indispensables doivent être réalisées avant toute ré-hospitalisation dans la zone de chantier, (vérification du traitement d'air, bio nettoyage des locaux, prélèvements microbiologiques...)

Mise en situation à partir d'un scénario

 

DUREE

1 jour

PUBLIC

Direction, personnels soignants,
Responsables travaux, personnels des services techniques, ainsi que toute personne sensibilisée par le risque lié aux aspergillus.

Pré REQUIS

Aucun

EVALUATION

Auto-évaluation de positionnement par entretien ou questionnaire.
Auto-évaluation des acquis de la formation par questionnaire amenant à une réflexion sur un plan d'actions.

PEDAGOGIE

Apports théoriques. Mise en situation à partir d'un scénario.

 

PDF Formation
PDF
Formation
Tarifs et calendrier
Tarifs et
calendrier
Demander un devis
Demander
un devis
Contact
Contact